La fiscalité, l'impôt direct et l'impôt indirect

Publié le par lereyseau

Selon Wikipédia, la fiscalité est « l'ensemble de la législation et réglementation en vigueur en matière fiscale, des mesures et pratiques relatives à l'administration fiscale (fisc) et aux prélèvements fiscaux (impôts) et des autres prélèvements obligatoires. ». En gros, c’est toutes les taxes que vous devez payer pour l’Etat. A quoi servent ces pratiques ? Tout simplement à financer les besoins de l’Etat et de ses collectivités.

Elle joue un rôle important permettant ainsi aux acteurs économiques publics  (c'est-à-dire tous les conseils municipaux, généraux, régionaux, parlement ainsi que les administrations à tous les niveaux) de se procurer des ressources financières nécessaires à leurs besoins afin de payer ses dépenses publiques (comme la constructions de ponts, de routes, d’écoles ou d’hôpitaux publics ou autres)

Elle sert aussi de levier de la politique économique pouvant ainsi contribuer au développement économique favorisant tel ou tel secteur clés (comme la défiscalisation immobilière) ou permettant aussi des avantages spécifiques à des agents économiques (exemple certaines exonérations sur l’ISF)

 

Impôt direct

Cet impôt dû par une personne physique ou morale (c'est-à-dire nous) et est taxé sur le capital ou sur le revenu. Il faut faire la différence avec l’impôt indirecte prélevé à l’occasion d’opérations précises et indépendamment de la personne.

Cet impôt est réputé supporté et payé par la même personne. Cela veut que la personne qui verse le montant de l’impôt  ne récupère pas tout  ou une partie de la taxe. C’est dans ce sens  qu’il oppose à l’impôt indirect montrant ainsi que l’incidence fiscale montre que cette distinction n’est pas toujours exacte.

 

Impôt indirect

Cet impôt est payé par une autre personne que celle qui en supporte le coût. En gros, une personne (ou dans de nombreux cas, un entreprise) payant l’impôt à l’Etat répercute tout en en partie le montant de l’impôt sur le prix de vente au consommateur. Ce genre de fiscalité est très prisé par les gouvernements pour deux raisons. La première est qu’il est plus facile à collecter car il y a moins de redevables. La seconde est que les contribuables réels (les consommateurs) ont moins l’impression de payer des impôts qu’avec l’impôt direct. C’est pour cela qu’on appelle les impôts indirects les impôts indolores.

 

Lors d’un prochain article, je parlerai de la Taxe et de l’Eco-Taxe

 

Références : trader finance et wikipédia

Commenter cet article